Trillium II, IPS : Phast contribue aux projets européens pour l’échange des dossiers de santé informatisés (02/2019)

TicSanté nous rappelait récemment que « la Commission européenne a adopté le 6 février une recommandation relative à l’élaboration d’un format européen d’échange des dossiers de santé informatisés des patients pour permettre « de manière sûre, interopérable et transfrontalière » un accès aux données électroniques de santé et l’échange de celles-ci dans l’Union européenne (UE) » (voir l’article).

L’infrastructure de services numériques dans le domaine de la santé en ligne en Europe (eHealth-DSI) se construit en effet depuis 3 ans pour permettre la coordination des soins transfrontaliers. Le premier objectif est de permettre les échanges de résumés patients, de e-prescriptions et de e-dispensations en consolidant les acquis de l’expérimentation epSOS (2009-2013), poursuivi par le projet EXPAND (2014-2015).

Phast qui est partie prenante dans ces travaux depuis leur création, poursuit son engagement en étant, depuis janvier 2017, task leader de 3 des groupes de travail du projet européen Trillium II construit sur la base des résultats de précédents projets de l’UE, dont epSOS et Trillium Bridge. L’un des buts de Trillium II étant d’étendre la diffusion et d’accélérer l’adoption du groupe de standards International Patient Summary (IPS).

Le projet IPS sort des frontières de l’Europe puisqu’il résulte d’un accord entre la Commission Européenne et le Ministère de la santé des US, et implique de manière coordonnée le CEN TC251 et HL7 International. IPS opère ainsi une synthèse de l’état de l’art des modèles standardisés de contenus médicaux publiés par IHE et HL7 International. Dépassant les premiers objectifs de structuration de résumés patients, e-prescriptions et e-dispensations, le résumé patient IPS, avec la prise en compte des résultats de laboratoires, d’imagerie, de consultation clinique, est conçu pour s’adapter parfaitement à une coordination internationale, européenne mais également nationale (telle que celle que permet le DMP en France), régionale voir d’un groupement hospitalier de territoire.

En parallèle, la communication de comptes rendus d’examens de laboratoires ou d’imagerie peut également se faire en s’appuyant sur les profils de standards définis par IHE International pour cet usage. Dans le cas de la biologie, il s’agit du profil XD-LAB produit par le domaine « Pathology & Laboratory Medicine » d’IHE International, co-animé par Phast. Ce compte rendu de biologie est déjà intégré au cadre d’interopérabilité européen, et adopté par plusieurs pays d’Europe : France, Autriche, Belgique, Suisse, … Il sera de nouveau à l’honneur au prochain connectathon IHE à Rennes en avril.

Au cœur de tous ces projets, le sujet de l’interopérabilité sémantique fait débat et l’absence de consensus sur les terminologies de référence peut freiner les déploiements. Néanmoins, Phast accompagne dès à présent les industriels les plus motivés et avancés sur le sujet. La dynamique autour du Dossier Medical Partagé (DMP) national est désormais enclenchée. Les standards et les spécifications sont prêts pour la prochaine étape : l’échange de dossiers de santé transfrontalier.

La composition d’un résumé médical conforme au standard IPS et aux enrichissements apportés par Trillium II :

Quelques ressources

Le guide d’implémentation FHIR de IPS est accessible ici.

Le guide d’implémentation CDA d’IPS est téléchargeable en pdf sur hl7.org, et consultable sur le site d’IPS.

En savoir plus sur le projet IPS (PDF).