DÉPLOYER LOINC DANS LES LOGICIELS DU CIRCUIT DE BIOLOGIE

 

GHT ET CIRCUIT DE BIOLOGIE

La mise en place des GHT conduit les établissements de santé à une mutualisation de leurs activités de biologie médicale.
La plupart d’entre eux ont constitué des laboratoires communs multisites amenés à partager des informations. Dans ce contexte, la dématérialisation efficace du circuit des examens de biologie requiert l’utilisation d’un langage normalisé et commun entre les applications. Le codage des examens et des analyses porteuses de résultats suivant la terminologie de référence LOINC constitue la toute première brique de ce vocabulaire commun au sein du GHT et avec son environnement extérieur.
 

DÉMATÉRIALISER LE COMPTE-RENDU DE BIOLOGIE MÉDICALE

La nomenclature Logical Observation Identifiers Names & Codes (LOINC) est la terminologie de référence internationale permettant l’identification univoque des examens et analyses de biologie médicale. Son utilisation est désormais obligatoire pour la production des comptes-rendus de biologie médicale dématérialisés au regard des spécifications du volet correspondant du Cadre d’Interopérabilité de l’ASIP Santé (CI-SIS).
 

POURQUOI UTILISER LOINC ?


• Permet la demande
d’examen par le
prescripteur

• Facilite le partage
des résultats et
observations entre
laboratoires et avec les
prescripteurs

• Permet la

comparabilité des résultats

 

COMMENT INTÉGRER LOINC DANS LES LOGICIELS ?

Phast-Services déploie son expertise en matière d’interopérabilité sémantique pour accompagner les laboratoires dans cette transition. Elle propose un service de mapping des codes LOINC dans les logiciels intervenant sur le circuit de la biologie.
La prestation de mapping consiste à mettre en correspondance les codes locaux de communication d’une application informatique avec les codes LOINC correspondants. La table constituée est ensuite intégrée dans l’application cible qui pourra alors bénéficier du codage des examens et des résultats d’analyses suivant la terminologie de référence LOINC dans ses échanges dématérialisés
avec les autres applications.

Étape n°1

L’établissement procède à
une extraction contenant les
nomenclatures d’examens et
d’analyses de l’application source.
Le contenu et le format de ce fichier doivent répondre aux spécifications communiquées par Phast-Services.

Étape n°2

Ce fichier est traité par Phast-
Services qui établit une table
de correspondance, laquelle
est soumise au laboratoire pour validation.

Étape n°3

La table validée est intégrée dans l’application cible.

 

POUR UNE INTEROPÉRABILITÉ DURABLE DES SIL

L’intégration des codes LOINC est la première étape du processus de constitution d’un langage commun entre les applications du circuit de biologie médicale. Pour aller plus loin, les laboratoires peuvent s’appuyer sur le référentiel CIOlab qui garantira une interopérabilité sémantique complète et aboutie du système d’information grâce aux terminologies internationales de référence (LOINC, UKUM et SNOMED CT).