CIOlab & CIOdc : Visibilité croisée entre circuit du médicament
et circuit de biologie (09/2018)

Les médicaments pris par un patient interagissent fréquemment avec ses examens de biologie médicale : bactériologie et antibiothérapie, hémostase et traitement anticoagulant, sérologie et antiviraux, dosage de principe actif dans le sang… Les acteurs impliqués dans le circuit du médicament (pharmacien de la PUI), dans le circuit de biologie (biologiste et son équipe) ou dans les deux circuits (prescripteurs et soignants) aspirent donc à accroître leur visibilité sur ces données croisées.

 

Dans un sens, il s’agit pour le prescripteur, le pharmacien et le soignant d’ajuster le traitement médicamenteux en cours au vu des derniers résultats d’examens interprétés par le biologiste. Dans l’autre sens, il s’agit pour le biologiste de s’assurer en phase pré-analytique que le traitement médicamenteux ne compromet pas la réalisation de l’examen, puis en phase post-analytique de délivrer une interprétation juste, prenant en compte l’ensemble des éléments cliniques pertinents associés à la prescription, dont les traitements médicamenteux en cours.

 

Trois éléments conditionnent cette visibilité croisée entre les deux circuits :

  • La dématérialisation du circuit du médicament appuyée sur le référentiel sémantique CIOdc exploité par les logiciels de prescription, dispensation, et de soins.
  • La dématérialisation du circuit des examens de biologie appuyée sur le référentiel sémantique CIOlab exploité par le dossier patient informatisé et par le système informatique du laboratoire, et l’enrichissement des prescriptions de biologie par les éléments cliniques pertinents structurés à l’aide de ce référentiel.
  • La mise en relation des représentations des médicaments des deux référentiels CIOdc et CIOlab, grâce à la terminologie de référence SNOMED CT qui joue le rôle de pivot et indexe les médicaments avec le niveau de granularité qui convient à chacun des acteurs.

 

La publication de la version de rentrée 2018 de CIOlab met ces conditions à portée de projet des établissements. Comme illustré par la visionneuse en ligne de CIOlab, il est désormais possible d’accéder au détail des spécialités de médicaments du référentiel CIOdc correspondant à une catégorie de traitement médicamenteux en interaction avec un examen de biologie dans CIOlab.

 

Une implémentation correcte des référentiels par les logiciels métier met le biologiste en mesure de vérifier les interactions d’une spécialité particulière prise par le patient, avec sa prescription d’examens en cours, ou réciproquement, permet au pharmacien de dispenser la spécialité d’antibiotique satisfaisant la prescription médicamenteuse confortée par les résultats de l’antibiogramme transmis par le service de bactériologie.

 

Cette synergie entre les deux circuits sera montrée au prochain événement SNOMED CT Expo à Vancouver le 18 octobre, et constituera l’un des axes de la prochaine web-conférence sur le référentiel CIOlab prévue pour le 24 octobre.

 

Les inscriptions à la web-conférence sont ouvertes et se font à partir du lien suivant : http://www.phast-services.fr/ciolab-referentiel-dinteroperabilite/